La Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole voit le jour au Centre-du-Québec

La Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole voit le jour au Centre-du-Québec

12 novembre 2014

Victoriaville, le 11 novembre 2014 – Divers acteurs du milieu agricole se sont réunis aujourd’hui pour assister au lancement d’une coopérative de solidarité regroupant producteurs et travailleurs agricoles ainsi que divers partenaires du milieu. Cette coopérative vient offrir aux agriculteurs du Centre-du-Québec des services de remplacement occasionnels sur leurs entreprises notamment lors de situations d’urgences ou lorsqu’ils ont besoin de répit.

La Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole

Actuellement accessibles dans les MRC de l’Érable et d’Arthabaska, les services de la coopérative seront progressivement développés et disponibles dans les cinq MRC du Centre-du-Québec et offerts pour l’ensemble des productions agricoles.

C’est le 23 octobre dernier que l’assemblée générale de fondation a été tenue et qu’un premier conseil d’administration a été formé. La présidence a été confiée à monsieur Éric Houle, copropriétaire de la Ferme Érilis inc. de Victoriaville. Trois types de membres sont invités à joindre les rangs de la nouvelle structure soit les producteurs agricoles comme membres utilisateurs, les ouvriers agricoles comme membres travailleurs et finalement les personnes ou organisations du milieu désirant soutenir la nouvelle organisation comme membres d’appui. Chacune de ces catégories de membre est représentée au conseil d’administration et participe aux décisions concernant l’organisation. De plus, monsieur Guillaume Spénard a été élu pour représenter les ouvriers agricoles et monsieur Gervais Laroche, directeur général de La Coop des Bois-Francs, occupera le poste réservé aux membres de soutien.

La Coopérative de solidarité compte déjà plus de 20 membres producteurs agricoles. Sept ouvriers agricoles y travaillent et elle espère pouvoir progressivement offrir ses services à plus de 100 entreprises sur l’ensemble du territoire du Centre-du-Québec d’ici trois ans. Divers partenaires du milieu ont déjà manifesté leur intérêt à soutenir la nouvelle venue, notamment la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLDVR), Desjardins  Entreprises-Arthabaska, la Coop des Bois-Francs et le Centre d’emploi agricole du Centre-du-Québec.

Un projet de recherche qui prend vie!

Cette initiative se veut la poursuite d’un projet pilote de service de remplacement développé dans le cadre d’une recherche appliquée menée par le Centre d’innovation sociale en agriculture (CISA).

Associé au Cégep de Victoriaville, le CISA est un centre collégial de transfert technologique en pratiques sociales novatrices (CCTT-PSN). Un financement obtenu en 2012 du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE) a permis de réaliser un projet de recherche d’une durée de deux ans avec le Programme de soutien à la valorisation et au transfert (PSVT-2). Diverses organisations du milieu ont également contribué au projet de recherche dont Promutuel Bois-Francs, Groupe Promutuel, le Centre d’Emploi agricole du Centre-du-Québec ainsi que la Coop des Bois-Francs et la Coop des Appalaches.

 Avec la fin des activités du projet pilote de service de remplacement mené au cours des 12 derniers mois, un rapport de recherche sera publié. Trente-quatre fermes laitières de la région y ont participé.  En date du 30 septembre dernier, soit un mois avant la fin de l’expérimentation, 822 remplacements avaient été effectués pour un total de 4 868 heures de travail sur les entreprises inscrites. Les services ont été requis par 30 % des utilisateurs pour des causes de maladie, d’accident, ou de décès. La moitié des utilisateurs a demandé des services en raison d’un surcroît de travail et 84 % d’entre eux l’ont fait pour obtenir un congé. Les utilisateurs interrogés jugent le service de remplacement pour les producteurs agricoles du Québec « très utile», et ce,  dans une proportion de 50 % et l’autre moitié le qualifie « d’indispensable ».

Le directeur du CISA, Simon Dugré et le chargé de ce projet, Michel Gendreau, se disent très satisfaits des résultats obtenus. « Nous souhaitons que des services de remplacement puissent éventuellement être offerts à tous les producteurs agricoles des autres régions et que des formations soient développées pour les ouvriers agricoles », ont-ils mentionné. Selon ces derniers, un programme de crédits d’impôt facilitant l’accès aux services de remplacement par les producteurs agricoles tel qu’il existe déjà en Europe serait très certainement un facteur favorisant leur développement, la qualité de vie des producteurs agricoles et le maintien de l’agriculture.

Le directeur général du Cégep de Victoriaville, Vincent Guay, est très fier de voir un projet d’une telle envergure se concrétiser : « Les projets de recherche prennent tout leur sens lorsqu’ils sont transférés et qu’ils deviennent pertinents pour les personnes à qui ils s’adressent. »

Pour contacter la Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole

Que ce soit pour utiliser les services, pour travailler comme ouvrier agricole ou pour appuyer l’organisation, les personnes et les organisations intéressées peuvent communiquer avec monsieur Éric Houle, président du conseil d’administration, au numéro 819 806-0654 ou avec Sylvain Dion au numéro 819 362-5551.

Vidéo de l’allocution de M. Marcel Groleau, président de l’UPA, lors du lancement de la Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole, 11 novembre 2014

 -30-

Source : Michel Gendreau, chargé de projet au CISA
Cell. 819 460-0565 |Courriel : gendreau.michel@cegepvicto.ca

Mélissa Gosselin, conseillère en communication
T. : 819 758-6401, poste 2408 | Courriel : gosselin.melissa@cegepvicto.ca

Retour à la liste