La Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole voit le jour au Centre-du-Québec

12 novembre 2014

Victoriaville, le 11 novembre 2014 – Divers acteurs du milieu agricole se sont réunis aujourd’hui pour assister au lancement d’une coopérative de solidarité regroupant producteurs et travailleurs agricoles ainsi que divers partenaires du milieu. Cette coopérative vient offrir aux agriculteurs du Centre-du-Québec des services de remplacement occasionnels sur leurs entreprises notamment lors de situations d’urgences ou lorsqu’ils ont besoin de répit.

La Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole

Actuellement accessibles dans les MRC de l’Érable et d’Arthabaska, les services de la coopérative seront progressivement développés et disponibles dans les cinq MRC du Centre-du-Québec et offerts pour l’ensemble des productions agricoles.

C’est le 23 octobre dernier que l’assemblée générale de fondation a été tenue et qu’un premier conseil d’administration a été formé. La présidence a été confiée à monsieur Éric Houle, copropriétaire de la Ferme Érilis inc. de Victoriaville. Trois types de membres sont invités à joindre les rangs de la nouvelle structure soit les producteurs agricoles comme membres utilisateurs, les ouvriers agricoles comme membres travailleurs et finalement les personnes ou organisations du milieu désirant soutenir la nouvelle organisation comme membres d’appui. Chacune de ces catégories de membre est représentée au conseil d’administration et participe aux décisions concernant l’organisation. De plus, monsieur Guillaume Spénard a été élu pour représenter les ouvriers agricoles et monsieur Gervais Laroche, directeur général de La Coop des Bois-Francs, occupera le poste réservé aux membres de soutien.

La Coopérative de solidarité compte déjà plus de 20 membres producteurs agricoles. Sept ouvriers agricoles y travaillent et elle espère pouvoir progressivement offrir ses services à plus de 100 entreprises sur l’ensemble du territoire du Centre-du-Québec d’ici trois ans. Divers partenaires du milieu ont déjà manifesté leur intérêt à soutenir la nouvelle venue, notamment la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLDVR), Desjardins  Entreprises-Arthabaska, la Coop des Bois-Francs et le Centre d’emploi agricole du Centre-du-Québec.

Un projet de recherche qui prend vie!

Cette initiative se veut la poursuite d’un projet pilote de service de remplacement développé dans le cadre d’une recherche appliquée menée par le Centre d’innovation sociale en agriculture (CISA).

Associé au Cégep de Victoriaville, le CISA est un centre collégial de transfert technologique en pratiques sociales novatrices (CCTT-PSN). Un financement obtenu en 2012 du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE) a permis de réaliser un projet de recherche d’une durée de deux ans avec le Programme de soutien à la valorisation et au transfert (PSVT-2). Diverses organisations du milieu ont également contribué au projet de recherche dont Promutuel Bois-Francs, Groupe Promutuel, le Centre d’Emploi agricole du Centre-du-Québec ainsi que la Coop des Bois-Francs et la Coop des Appalaches.

 Avec la fin des activités du projet pilote de service de remplacement mené au cours des 12 derniers mois, un rapport de recherche sera publié. Trente-quatre fermes laitières de la région y ont participé.  En date du 30 septembre dernier, soit un mois avant la fin de l’expérimentation, 822 remplacements avaient été effectués pour un total de 4 868 heures de travail sur les entreprises inscrites. Les services ont été requis par 30 % des utilisateurs pour des causes de maladie, d’accident, ou de décès. La moitié des utilisateurs a demandé des services en raison d’un surcroît de travail et 84 % d’entre eux l’ont fait pour obtenir un congé. Les utilisateurs interrogés jugent le service de remplacement pour les producteurs agricoles du Québec « très utile», et ce,  dans une proportion de 50 % et l’autre moitié le qualifie « d’indispensable ».

Le directeur du CISA, Simon Dugré et le chargé de ce projet, Michel Gendreau, se disent très satisfaits des résultats obtenus. « Nous souhaitons que des services de remplacement puissent éventuellement être offerts à tous les producteurs agricoles des autres régions et que des formations soient développées pour les ouvriers agricoles », ont-ils mentionné. Selon ces derniers, un programme de crédits d’impôt facilitant l’accès aux services de remplacement par les producteurs agricoles tel qu’il existe déjà en Europe serait très certainement un facteur favorisant leur développement, la qualité de vie des producteurs agricoles et le maintien de l’agriculture.

Le directeur général du Cégep de Victoriaville, Vincent Guay, est très fier de voir un projet d’une telle envergure se concrétiser : « Les projets de recherche prennent tout leur sens lorsqu’ils sont transférés et qu’ils deviennent pertinents pour les personnes à qui ils s’adressent. »

Pour contacter la Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole

Que ce soit pour utiliser les services, pour travailler comme ouvrier agricole ou pour appuyer l’organisation, les personnes et les organisations intéressées peuvent communiquer avec monsieur Éric Houle, président du conseil d’administration, au numéro 819 806-0654 ou avec Sylvain Dion au numéro 819 362-5551.

Vidéo de l’allocution de M. Marcel Groleau, président de l’UPA, lors du lancement de la Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole, 11 novembre 2014

 -30-

Source : Michel Gendreau, chargé de projet au CISA
Cell. 819 460-0565 |Courriel : gendreau.michel@cegepvicto.ca

Mélissa Gosselin, conseillère en communication
T. : 819 758-6401, poste 2408 | Courriel : gosselin.melissa@cegepvicto.ca

Retour à la liste

Miser sur l’attrait de nouveaux résidents

12 septembre 2013

LINGWICK, le 10 septembre 2013 – M. Chakda Yorn, directeur scientifique du CISA a donné une conférence à l’Université rurale québécoise (URQ).

À l’exception des villages ruraux situés en banlieue des grandes agglomérations qui connaissent une augmentation de population sans en prendre les moyens, les villages ruraux à plus de 30 minutes de ces centres urbains voient leur population stagner ou diminuer. Attirer de nouveaux résidents et spécifiquement des jeunes semble être la solution. Sur quoi miser? Comment séduire? Comment bien accueillir? Comment bien arrimer souches et néoruraux, jeunes et aînés? Comment coordonner de telles stratégies?

Intitulée Réflexions sur l’attraction des nouveaux arrivants en milieu rural éloigné, la conférence tirait avantage de l’expertise de M. Yorn en développement territorial au CISA, chez Solidarité rurale du Québec ainsi que ses recherches universitaires et son expertise de consultant chez Niska.

Source : http://urq2013.ca

Retour à la liste

Le CISA démarre un nouveau projet!

6 septembre 2013

En partenariat avec le Centre de recherche en innovation sociale (CRISES), ce projet a comme but principal d’accroître les synergies entre nos deux institutions d’enseignement, soit le Cégep de Victoriaville et l’Université de Québec à Montréal (UQÀM).

Financé par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST), ce projet de trois ans vise l’implantation d’un Living Lab pour l’innovation transterritoriale en bioalimentaire. Un Living Lab est littéralement un laboratoire vivant, un environnement propice à la concertation parmi les parties prenantes du milieu bioalimentaire tels les décideurs publics, les chercheurs, les entreprises agricoles et les citoyens. L’accompagnement du CISA et du CRISES à travers des processus collaboratifs permettra la coconstruction de solutions pragmatiques à des problèmes communs, adaptées aux besoins des territoires.

L’équipe du CISA tient à remercier les partenaires et collaborateurs dont le soutien a permis au projet d’être retenu parmi les 63 initiatives transmises au MERST.

Pour plus d’informations sur l’initiative CISA, consultez la section Projets de notre site web.

Intéressés à participer au Living Lab? Contactez-nous!

Pour lire plus sur les Living Lab au Québec, nous vous invitons à consulter ce rapport produit par le Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO).

http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/Laboratoires_vivants_rapport_synthese.pdf

Retour à la liste

Suivez-nous sur notre page Facebook!

8 août 2013

NOUVEAU! Le CISA est heureux de vous informer de l’ouverture de sa page Facebook. Vous y trouverez toute l’actualité de notre centre de recherche ainsi que des points d’intérêt touchant le secteur agricole. Vous pouvez dès à présent participer à la vie de ce réseau en écrivant vos commentaires.

CLIQUEZ ICI POUR VOUS RENDRE SUR NOTRE PAGE FACEBOOK!

Rejoignez-nous sur la page Facebook du CISA en cliquant J’AIME et ne manquez plus la moindre information de notre centre de recherche!

 

Retour à la liste

Le CISA a déménagé dans ses nouveaux locaux!

22 juillet 2013

L’équipe du Centre d’innovation sociale en agriculture (CISA) a emménagé dans ses nouveaux bureaux! Notre centre de recherche cohabitera maintenant avec le CETAB+ (Centre d’expertise et de transfert en agriculture biologique).

Lire la nouvelle ci-jointe pour plus de détails :
http://www.lanouvelle.net/Societe/Education/2013-01-29/article-3165857/La-Residence-n%26rsquo%3Ba-plus-autant-la-cote-chez-les-etudiants/1

 

Retour à la liste

Congrès annuel ACCC 2013 à Vancouver

3 juillet 2013

Deux membres du CISA, le directeur Simon Dugré et le directeur scientifique Chakda Yorn, ont participé au Congrès annuel de l’ACCC 2013 du 1er au 3 juin 2013  à Penticton (Colombie-Britannique). En lien avec le thème du Congrès, soit « Déboucher les idées », le CISA y a présenté son projet pilote novateur : l’implantation d’un service de remplacement  pour les producteurs laitiers du Centre-du-Québec (Présentation Service de remplacement). En plus de leur participation au Congrès de l’ACCC, les voyageurs ont eu la chance de rencontrer des personnes intéressantes du milieu agroalimentaire dans leur tournée et ils désirent les remercier pour leur accueil chaleureux :

Mme Christine George, coordonatrice
T’sou-ke Nation Ladybug Garden and Greenhouse

Mme Crystal Dennison, directrice exécutive
Nanaimo Food Share

Dr. Charles Menzies
Université of British Columbia


Retour à la liste

Service de remplacement

5 juin 2013

Le lundi 20 mai dernier, au Cégep de Victoriaville, le CISA a tenu une soirée d’information sur son projet pilote Service de remplacement du Centre-du-Québec qui sera mis en place à l’automne 2013.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de son objectif de concevoir un modèle de service de main-d’œuvre de remplacement en agriculture adapté au Québec. Son but est de mettre à la disposition des agriculteurs une organisation bien structurée et des travailleurs qualifiés pour remplacer les adhérents en cas de besoin : maladies, accidents, événements de la vie, vacances, surplus momentané de la production, etc. Quant aux objectifs spécifiques du projet, ils consistent à analyser les besoins des producteurs agricoles, à documenter les meilleures pratiques européennes, à établir le modèle et à l’implanter avec l’aide d’un groupe de producteurs laitiers dans le Centre-du-Québec.

Pour plus de détails, cliquez sur le lien suivant : Dépliant Service de remplacement

Vous pouvez également visionner un extrait vidéo du modèle européen en cliquant sur le lien suivant : http://www.youtube.com/cisagriculture

Si vous souhaitez faire partie de cette expérience pilote ou obtenir des renseignements supplémentaires, nous vous invitons à communiquer avec Michel Emond au (819) 806-6402.

Retour à la liste