Vitaliser les territoires par la remise en exploitation de terres agricoles marginales

Quels sont les facteurs et les conditions favorables à la remise en exploitation des terres dévitalisées?  Quelle implication par les différents acteurs territoriaux contribue à valoriser les terres agricoles dévitalisées?  Cette recherche veut comprendre quels sont les différents modèles possibles pour la remise en valeur de ces terres sous-exploitées ou dites en friche. L’objectif est la production d’un outil d’accompagnement en soutien à la remise en exploitation des terres marginales, adressé aux acteurs des territoires soucieux de cet enjeu. Le CISA, en partenariat avec l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent (TCBABSL), contribue à l’expérimentation de 4 laboratoires ouverts vivants, qui visent la remise en exploitation de parcelles de terre dévitalisées sur la base d’un modèle participatif coopératif impliquant les acteurs de la chaîne de valeur agricole et agroalimentaire. Ce dernier permettra de proposer un déploiement qui repose sur un modèle qui a fait ses preuves.

Début du projet :
4 mars 2018

Personnes-ressources :
Marie-Joëlle Brassard, chercheuse senior et chargée de projet en recherche
brassard.marie-joelle@cegepvicto.ca
819 758-6401, poste 2362

Catherine Théberge, chargée de projet en recherche
theberge.catherine@cegepvicto.ca
819 758-6401, poste 2368

Partenaires :
Université du Québec à Rimouski (UQAR)
Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent (TCBABSL)
Atelier de transformation agroalimentaire des Basques (ATAB)
Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Témiscouata
Évolusol inc.
MRC de la Mitis

Revue de presse :
https://www.lavantage.qc.ca/article/2018/03/01/un-laboratoire-vivant-lance-pour-la-valorisation-des-terres-agri

Retour à la liste